Quoi de neuf sous le soleil azuréen ? 

Pour beaucoup, hiver rime avec spleen... Mais plus d'angoisse, la prose de Christophe vous expose les raisons de cette mélancolie passagère et vous propose un antidote puissant.

Qu’est-ce que cela signifie ? 

En captant la lumière du soleil, la rétine ordonne au cerveau de synthétiser dopamine et sérotonine, neurotransmetteurs régulateurs de l’horloge biologique interne.

L’hiver, la baisse de luminosité affaiblit leur production : l’horloge interne se dérègle et le moral diminue naturellement.

En effet, les troubles affectifs saisonniers se caractérisent par une fatigue aiguë dès le matin, entrainant :

  • baisse de la mémoire et de la concentration
  • perte d’envie, de motivation et de créativité
  • chute du plaisir et des émotions  


Une faible production de sérotonine, précurseuse de la mélatonine, peut également générer des troubles du sommeil et rendre agressif. 

Quels impacts pour moi / nous et la planète ? 

Christophe détient le remède pour mettre fin à votre coup de blues.
 
Tout d’abord, il est fondamental de passer par les précurseurs d’une molécule plutôt que par la molécule elle-même, pour privilégier la synthèse de ses propres hormones. ⚠️

Par voie orale, prenez des compléments alimentaires à base de :

  • Tyrosine


quoi : précurseur de la dopamine, favorise sa production
quand : le matin à jeun ou à 2h d’un repas...
note scientifique : ...car les sucres & protéines consommés perturbent l’assimilation de la tyrosine, donc sa transformation en dopamine

  • Tryptophane


quoi : précurseur de la sérotonine, aide à l’endormissement et lutte contre les troubles dépressifs
quand : entre 17 et 18h pour une meilleure assimilation
note scientifique : le tryptophane relance la synthèse de sérotonine à l’origine de la production de mélatonine
 

Nous prenons soin de vous.

#panserautrement